Search

+

Maintien des acquis – Urgences et Situations Sanitaires Exceptionnelles

Participer à cette formation Formation santé

Présentation de la formation

Résumé

Lors de la formation initiale, les participants ont pu appréhender les bases de la prise en charge des urgences vitales et relatives ainsi que la préparation de la réponse aux crises sanitaires. Comme nous le savons, l’urgence est une discipline qu’il faut entretenir et qui évolue sans cesse. Depuis juin 2018, le ministère des solidarités de la santé a édité un nouveau document sur la prise en charge des Situations Sanitaires Exceptionnelles. Il note « Pour faire face à une agression par armes de guerre, des médecins généralistes ou d’autres professionnels de santé, préparés et engagés dans un réseau, peuvent utilement appuyer les acteurs de l’urgence ».

 

Les derniers évènements (climatiques, accidentels et terroristes) dans les grandes villes mais aussi dans nos villages, nous ont montré la nécessité d’être préparé et de réactualiser nos connaissances dans la prise en charge de situations simples mais aussi complexes impliquant de nombreuses victimes et pouvant présenter des risques particuliers (nucléaires, radiologiques, biologiques, chimiques).

 

Nous connaissons l’importance de l’action des professionnels de santé libéraux ou des salariés en centre de santé conventionné dans la détection des alertes sanitaires. En effet, il constitue le premier maillon de la chaîne des secours et représente un facteur clé dans la prise en charge de situations d’urgence quotidiennes et lors des situations sanitaires exceptionnelles.

 

Depuis 2014, le dispositif ORSAN (organisation de la réponse du système sanitaire) est venu compléter le plan blanc élargi en assurant une meilleure coordination régionale des dispositifs existants dans les 3 secteurs sanitaires (secteurs ambulatoire, hospitalier et médico-social). Le dispositif ORSAN comprend 3 axes dont la formation des professionnels de santé que l’on retrouve dans les orientations nationales du développement professionnel continu.

A ce titre, la formation va s’appuyer sur l’article L.3131-8 du Code de la santé publique (CSP) précisant en effet que : « Si l’afflux de patients ou de victimes ou la situation sanitaire le justifient, le représentant de l’État dans le département peut procéder aux réquisitions nécessaires de tous biens et services, et notamment requérir le service de tout professionnel de santé, quel que soit son mode d’exercice, et de tout établissement de santé ou établissement médico-social dans le cadre d’un dispositif dénommé plan blanc élargi »

 

Cette formation présentielle permettra aux professionnels de santé :

  • De réactualiser ses connaissances dans la prise en charge des urgences vitales et relatives en mettant en œuvre les gestes de premiers secours tout en assurant la continuité et la qualité des soins.
  • Remobiliser ses connaissances sur les Situations Sanitaires Exceptionnelles, le stress post-traumatique et à l’organisation des secours.

 

Cette formation s’articule autour de gestes d’urgence réalisés en ateliers pratiques et de mises en situations. Cela permet aux participants de remobiliser et réactualiser leurs connaissances par des méthodes de pédagogie active, affirmative et interrogative s’inspirant de leur vécu et de leur réflexivité.

Des indicateurs de progression (technique, cognitif et comportemental) seront fournis afin de suivre les axes personnels d’amélioration.  Nos formations sont réalisées en petits groupes (maximum 12 personnes) favorisant des échanges sur les expériences et ainsi enrichir les pratiques.

 

Le contenu pédagogique est réalisé par des professionnels de santé en activité, exerçant dans des services d’urgence – SAMU et ayant une expérience pédagogique reconnue. Ce contenu est validé par un médecin spécialisé en médecine d’urgence et un responsable de la formation SSE de la zone de défense NORD.

 

Enfin, un accès aux supports pédagogiques actualisés est disponible sur notre site internet dans « espace partenaire/formé » avant, pendant et après la formation.

Objectifs

Tout le contenu pédagogique est validé par un médecin spécialisé en médecine d’urgence (Membre du conseil scientifique d’U.C.Formations) et un responsable de la formation SSE de la zone de défense NORD.

  • Les situations sanitaires exceptionnelles :
    • Remobiliser ses connaissances sur les risques de situations sanitaires exceptionnelles,
    • Savoir agir en fonction de ses compétences professionnelles,
    • Réactualiser ses connaissances dans l’identification et l’accompagnement des patients atteints de stress post-traumatique.
  • Prise en charge des urgences :
    • Remobiliser et réactualiser ses connaissances sur la prise en charge des urgences vitales et potentielles,
    • Maintenir ses acquis sur la prise en charge de multiples victimes (Damage control),
    • Réaliser un bilan efficace aux secours,
    • Mettre en œuvre les appareils non invasifs de surveillance des paramètres vitaux.

08:00 – 09:00 : Accueil et échange autour des besoins en formation – Présentation de la formation – Prè-test.

09:00 – 09:30 : Remobilisation et réactualisation des connaissances sur les situations sanitaires exceptionnelles.

09:30 – 10:30 : Remobilisation et réactualisation des connaissances sur la prise en charge des urgences vitales et relatives par des mises en situation pratique – Présentation des nouveaux matériels.

10:30 – 12 :00 : Ateliers rappels des gestes.

12:00 – 13 :00 : Mise en situation – Debriefing.

13h00 – 14h00 : Pause déjeuner

14:00 – 16:00 : Mise en situation – Debriefing
16:00– 17:00 : Post-test – Bilan de la formation

  • 330 € net de taxe/participant soit 41.25 €/participant/heure
  • Ce tarif comprend les coûts liés à la formation, les déplacements et hébergements du formateur, les repas et pauses des participants et formateur
  • La formation est éligible au financement par ANDPC et OPCA

Professionnels de santé libéraux ou salariés en centres de santé conventionnés ayant suivi la formation initiale

Recommandation de bonnes pratiques éditée par :

  • European Resuscitation Council
  • Société Française de Médecine d’Urgence,
  • SAMU de France
  • Association Nationale des Centres d’Enseignement des Soins d’Urgence.
  • Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Direction générale de la santé (DGS)
  • Ministère de l’intérieur

  • Formation présentielle réalisée en 8 heures avec feuilles d’émargement signées par demi-journée.
  • Groupe de 12 personnes maximum et 5 personnes minimum.
  • A l’issue de la formation, une attestation de participation à un programme de développement professionnel continu sera délivrée aux participants conformément à l’arrêté du 25 juillet 2013 relatif au DPC.

  • Analyse des pratiques professionnelles :
    • En réalisant un temps dédié avec les participants pour définir les besoins en formation adaptés aux objectifs de la formation,
    • En s’appuyant sur des référentiels et recommandations actualisés,
    • En réalisant des analyses critiques et constructives des pratiques réalisées, par rapport à la pratique attendue.
  • Acquisition et perfectionnement des connaissances et compétences :
    • En utilisant une pédagogie active,
    • En atteignant les objectifs de la formation,
    • En réalisant des ateliers et des mises en situation pratiques sur simulateur,
    • En évaluant l’acquisition des connaissances et des compétences. Une restitution des résultats aux professionnels est réalisée avec un temps d’échange,
    • En donnant accès aux supports pédagogiques actualisés par « l’accès partenaire » disponible sur notre site internet

  • Référentiels scientifiques actualisés (CESU, AHA, ERC…),
  • Supports audio-visuels,
  • « Espace partenaire/formé » sur notre site internet donnant accès aux documents actualisés,
  • Mannequins de réanimation, matériels de réanimation, mallette d’urgence fictive…

  • Evaluation des participants au cours d’ateliers et de mise en situation pratique.
  • Des fiches individuelles sont remplies par le formateur.

  • Les fiches individuelles sont stockées sur support numérique et sur papier.
  • Les feuilles d’émargement signées par demi-journée sont stockées sur papier et support numérique
  • Un rapport annuel d’activité est envoyé à l’ANDPC.
  • Un bilan pédagogique et financier annuel est envoyé à la DIRECCTE (art. R6352-23 et 22 du code du travail).
  • Une attestation de participation à une action de DPC est délivrée à chaque participant.

Formateurs aux gestes et soins d’urgence habilités par le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence du Nord et/ou formateurs en simulation. Infirmiers(es) et infirmiers(es) anesthésiste(s) ayant une expérience reconnue dans des services d’urgence, de réanimation ou bloc opératoire. Les intervenants possèdent différentes spécialités (médecine de catastrophe, prise en charge des blessés de guerre, secours en mer, secours routiers, NRBC-E…)